L'ENTRETIEN avec Pr Oumar Dioum LUNDI 07 MARS 2016

Sommet de la Ligue Arabe : La rencontre qui fait perdre la boussole à la Mauritanie

Avec l’approche du Sommet de la Ligue Arabe prévu à Nouakchott les 25 et 26 juillet 2016, les autorités ont bouleversé la vie du citoyen mauritanien lambda. Véhicules en stationnement emportés à l’insu de leurs propriétaires, vendeurs ambulants chassés des abords des grandes artères et des marchés, avenues fermées à la circulation.

Bref, les pauvres devront se passer de leur pitance, le temps que les Arabes se pavanent dans une ville de Nouakchott drapée d’une beauté factice.

Sommet Arabe à Nouakchott ! Certes, l’évènement est inédit et mérite toute l’attention requise. Mais dans une Mauritanie où tout est encore à refaire, saignée qu’elle est par des années de gabegie sans un brin d’infrastructures, l’accueil d’une telle rencontre doit objectivement susciter la panique. L’image du pays et de sa capitale est aujourd’hui pour les autorités mauritaniennes une priorité absolue, non pas pour les beaux yeux de ses habitants, mais pour plaire à ses visiteurs.

En quelques semaines, Nouakchott a fait peau neuve, à coups de travaux sur la voirie, d’équipes permanentes engagées jour et nuit pour embellir l’aspect extérieur d’une cité connue pour sa léproserie, sa pagaille urbaine, ses saletés et son anarchie.

Ainsi, des dizaines de kilomètres de bitume furent étalés, enjolivés de bandes blanches signalétiques, des façades naguères déteintes sont repeintes à la va-vite, des populations squattant des espaces chassées aux confins du désert, des militants antiesclavagistes parqués en prison. Dans cette opération de toilettage trompe-œil, c’est la plèbe qui paye ainsi le plus grand tribut.

Soucieux de ne laisser la moindre trace de vilénie dans une ville de Nouakchott pourtant habituée à son triste image, les autorités ont engagé en peu de jour, une véritable opération coup de poing, au grand dam du citoyen lambda. Ainsi, les vendeurs ambulants, les charretiers, les étalagistes, les taxis tout-droit…Toute cette faune qui trimait jusque-là dans le centre-ville à la recherche d’une pitance, a été exilée vers ses lointains taudis, loin des regards de l’hôte du jour.

Des dizaines de citoyens s’étonnent ainsi chaque matin de ne pas trouver leur véhicule laissés la nuit dans un parking. Ils apprendront qu’ils ont été enlevés par des équipes municipales. Quant aux taxis tout-droit de la BMD, ils ont été chassés de leur emplacement, obligeant les clients du marché de la Capitale à relier des axes plus éloignés, loin du centre-ville. Il en est de même pour les centaines de vendeurs ambulants, qui devront se replier vers d’autres endroits excentriques. La grogne sociale née de cette situation sera cependant vite réprimée. La zone jouxtant le Palais des Congrès sera décrétée pendant les deux jours du Sommet, zone militaire, interdit d’accès.

Le hic pourrait être atteint le 23 juillet, lorsque Nouakchott sera complètement fermé par rapport à l’extérieur. Personne ne pourra y entrer ou en sortir, selon des informations diffusées dans ce sens. Les habitants de Tevragh-Zeina, le quartier chic de Nouakchott où les délégations arabes devront être logées risquent de connaître des jours difficiles, notamment pour la course des familles et leur déplacement.
Beaucoup ont d’ailleurs ont fermé leur maison pour se réfugier dans un pied-à-terre dans l’un des quartiers de la périphérie. Les unités des forces de l’ordre et de sécurité ont été placées sous alerte maximum, consignés dans leurs casernes, privant pendant quelques jours enfants et femmes de la chaleur d’un mari, d’un père ou d’un fils. Le tout sécuritaire, semble être d’ailleurs le crédo d’un sommet arabe dont les retombées sont cependant réelles pour la Mauritanie, aussi bien sur le plan diplomatique, politique qu’économique.

L’effervescence créée autour de cette rencontre internationale, qui déteint sur toute la vie nationale, tient du fait que Nouakchott n’est pas habitué aux conférences internationales d’envergure comme le Sommet de la Ligue Arabe. Sa réussite est devenue le challenge du pouvoir en place, d’où les efforts assez dispersés qui sont déployés pour relever le défi. Il a permis cependant de dévoiler combien Nouakchott est si peu prête pour faire face à ce genre d’épreuve, tant sur le plan de l’urbanisme, de la capacité hôtelière, des infrastructures touristiques, de l’expérience en matière de sécurité liée à de tels évènements, entre autres.

Une délégation du Secrétariat général de la Ligue Arabe venu s’enquérir de l’état de préparation du Sommet de Nouakchott s’est dite satisfaite des dispositions prises. Ainsi, les délégations de la Ligue Arabe se réuniront pendant deux jours sous une énorme tente blanche, dressée dans l’enceinte du Palais des Congrès. Quelles que soient les résolutions qui seront prises, la Mauritanie se contentera du niveau de réussite de l’organisation de la rencontre, ainsi que du satisfecit de ses hôtes. Pourvu que le ciel retienne jusque-là ses eaux, et que le Sommet puisse s’achever sans une ville de Nouakchott transformées en piscine.

JOB

Source:http://lauthentic.info

Additional information