L'ENTRETIEN avec Pr Oumar Dioum LUNDI 07 MARS 2016

Saint-Etienne-du-Rouvray: Jacques Hamel, un prêtre attentif au «vivre ensemble», victime de la "guerre sainte" qui seme la mort et la haine.

Le père Jacques Hamel était âgé de 85 ans. Il exerçait depuis dix ans dans la paroisse de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. A la retraite, il secondait le curé de la paroisse. Ce mardi 26 juillet, il a été tué, égorgé alors qu'il servait la messe dans son église. L'émotion est grande dans le quartier, dans la ville, et en France.

Jacques Hamel, le prêtre de la paroisse de Saint-Etienne-du-Rouvray, tué ce 26 juillet, est décrit par son entourage comme un homme très engagé dans son ministère, proche des gens. A 85 ans, il était d'une grande vitalité et semblait ne pas vieillir. Prêtre auxiliaire depuis dix ans à la paroisse de Saint-Etienne-du-Rouvray, il y était très heureux et continuait à servir la messe, malgré sa retraite.
Il avait été ordonné prêtre en 1958 et avait fêté son jubilé d'or en 2008, indique le site du diocèse de Rouen. Auguste Moanda-Phuati, le prêtre titulaire de la paroisse est très choqué. Il était à Paris au moment des faits. « Je suis très, très touché, très abattu. D’autant plus que celui qui a été abattu, c’est un prêtre à la retraite. Il avait 85 ans. Il aurait pu prendre tranquillement sa retraite, mais il a préféré continuer à servir les gens, être au service de l’Eglise et des gens. J’ai une pensée particulière pour sa famille. C’est dur », confie-t-il.
L'imam de Saint-Etienne-du-Rouvray s'est, quant à lui, dit « effaré » par le décès de son « ami » prêtre. Tous deux s'étaient rencontrés lors de prises de parole publiques et faisaient partie d'un comité de réflexion interconfessionnel. « Nous discutions de religion et de savoir vivre ensemble », a précisé M. Karabila.


Source: RFI

Additional information